Le CNRS
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Accueil In2p3Accueil In2p3

Rechercher :

Rechercher:

  Accueil > Laboratoires > Infrastructures et plates-formes de recherche

Infrastructures de recherche

 

Sigle Intitulé

Ville

Code
CC

Centre de calcul

Villeurbanne

USR6402
GIE Ganil

Grand accélérateur national d’ions lourds

Caen

UPR3266
GIP Arronax

Accélérateur pour la recherche en radiochimie et oncologie à Nantes Atlantique

Nantes

GIP Mind

Microtechnologies pour l'industrie

Archamps

IDGC

Institut des grilles et du cloud

Orsay

UPS3107
LSM

Laboratoire souterrain de Modane

Modane

UMR6417
Omega

Organisation for micro-electronics design and applications

Palaiseau

UMS3605

 

Plateformes de recherche labélisées IN2P3

 

  • AIFIRA (Applications Interdisciplinaires des Faisceaux d’Ions en Région Aquitaine) - CENBG

    AIFIRA est une plate-forme de recherche interdisciplinaire avec des domaines d’applications très divers couvrant la physique nucléaire fondamentale, la biologie, l’environnement, les nouveaux matériaux, l’énergie électronucléaire ou encore le patrimoine culturel. L’accélérateur de la plateforme AIFIRA produit des faisceaux d’ions légers (H+, D+, He+) pour l’analyse chimique, la caractérisation et l’irradiation de matériaux à différentes échelles, du millimètre à la centaine de nanomètres. Des lignes uniques en France sont notamment accessibles : ligne focalisée à haute résolution pour l’imagerie, ligne de micro-irradiation contrôlée ion par ion avec microscopie confocale laser en ligne, faisceau sub-micrométrique de deutérium pour l’imagerie par réactions nucléaires, tomographie à l’échelle micrométrique.

  • ALTO (Accélérateur linéaire et Tandem à Orsay) - IPNO

    La plateforme de recherche ALTO regroupe deux accélérateurs uniques en France. Un accélérateur Tandem de 15 MV permettant d’accélérer des faisceaux stables du proton aux agrégats et un accélérateur linéaire d’électrons pour la production de faisceaux radioactifs associé à une grande variété de dispositifs expérimentaux sur 10 lignes de physique. La diversité des faisceaux produits permet d’effectuer des études de physique nucléaire, d’astrophysique et pluridisciplinaire. Plus de 250 visiteurs extérieurs viennent régulièrement effectuer leurs expériences auprès d’ALTO issus de dizaines de pays. ALTO possède des spécificités uniques : elle met à disposition des faisceaux énergétiques rares tels que 3He et 14C, ce qui est unique en France, et est également la seule installation au monde délivrant des faisceaux riches en neutrons à basse énergie issus de la photofission de l’uranium.

  • ANDROMEDE (de la nucléosynthèse à la chimie pré-biotique) - IPNO

    La plateforme de recherche ANDROMEDE est un instrument interdisciplinaire unique qui délivre des faisceaux dans une très grande gamme de masse, du proton aux nanoparticules d’or. Elle permet ainsi d’aborder des thématiques scientifiques telles que la nanotechnologie, avec la préparation et l’analyse de surfaces nano-structurées, la biologie, avec des études « in vitro » de cellules et de bactéries, ou l’astrophysique, avec la simulation d’interactions extraterrestres avec des surfaces glacées et des argiles hydratées dans différents environnements gazeux. La disponibilité des ions moléculaires et agrégats lui donne notamment la spécificité remarquable de pouvoir modifier les matériaux et analyser ces modifications par imagerie ionique.

  • CYRCE (CYclotron pour la RecherChe et l’Enseignement) - IPHC

    Le cyclotron CYRCE est un accélérateur de particules de 24 MeV aux caractéristiques uniques en Europe, qui permet de produire des radio-isotopes pour l’imagerie nucléaire (18F, 64Cu, 89Zr) et la production de molécules marquées pour le diagnostic, le suivi ou le traitement médical. Couplé à la ligne de radiobiologie expérimentale PRECy et au système d’imagerie pré-clinique TEP et SPECT dédiée au petit animal (AMISSA), la plateforme CYRCE est un lieu unique pour l’étude des effets biologiques et leur suivi à moyen et long terme. C’est aussi un des rares sites en France permettant l’irradiation proton de tissus biologiques in vivo à cette énergie.

  • GENESIS (GEnerator of Neutrons for Science and IrradiationS) - LPSC

    GENESIS est actuellement la seule plateforme de recherche en France capable de fournir des neutrons rapides à 2.5 MeV ou 14 MeV qui soit ouverte à des utilisateurs aussi bien pour des expériences scientifiques (mesure de sections efficaces neutroniques, test et calibration de détecteurs…) que pour des prestations d’irradiations. Le flux de neutrons, produit par fusion nucléaire via l’interaction d’un faisceau de deutons de 250 keV et d’une cible de deutérium ou de tritium, est comparable à celui fourni par d’autres installations du même type en Europe, comme celle de Frascati (Italie) ou de Fraunhofer (Allemagne).

  • SCALP (Synthèse et Caractérisation par des ions AccéLérés pour la recherche Pluridisciplinaire) - CSNSM

    SCALP est une plateforme de recherche interdisciplinaire permettant d’aborder de nombreux champs scientifiques allant de l’astrophysique et des astro-particules à l’énergie nucléaire de fusion et de fission, en passant par la physique de l’état solide, la physico-chimie des matériaux, la microélectronique, les nanosciences, les sciences de la terre … La plateforme se compose de différents équipements d’irradiation/implantation (ARAMIS, IRMA et SIDONIE) et d’analyse (RBS, PIXE, PIGE, MET…) permettant de caractériser in situ l’évolution des modifications structurales et chimiques des matériaux sous irradiation. La plateforme SCALP fait partie de la fédération EMIR qui est inscrite dans la feuille de route nationale des infrastructures de recherche.

  • SUPRATECH (SUPRAconductivité et TECHnologies) - IPNO

    La plateforme de recherche SUPRATECH est dédiée à la R&D sur les cavités accélératrices supraconductrices ayant vocation à composer les futurs accélérateurs de particules de haute énergie et de forte puissance. Elle fournit tout l’équipement nécessaire pour préparer, conditionner, assembler et tester une cavité supraconductrice et ses composants associés, avec notamment : une salle blanche ISO4, un laboratoire de traitement de surface par décapage chimique, un four de traitement thermique sous vide, une installation de production d’hélium liquide superfluide, une station d’étalonnage de thermomètres cryogéniques, ainsi que différentes zones expérimentales équipées de sources RF de puissance.

     

Barre d'outils Accueil Imprimer Plan du site Crédits Se rendre à l'institut Boîte à outils