Le CNRS
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Accueil In2p3Accueil In2p3

Rechercher :

Rechercher:

  Accueil > Vie de la recherche > Actualités

Nouvelle scientifique

 

Le 13 octobre 2016

 

1976-2016 : le Lapp fête 40 ans de recherche et de découvertes

 

Le Laboratoire d'Annecy-le-Vieux de physique des particules (Lapp) est une unité mixte de recherche du CNRS et de l’Université Savoie Mont Blanc. Près de 140 chercheurs, enseignants-chercheurs, ingénieurs, techniciens, administratifs, étudiants et visiteurs étrangers y travaillent. Depuis 40 ans, le Lapp participe à des expériences qui ont marqué l’histoire de la physique des deux infinis.

 

Particules, astroparticules, neutrinos ou ondes gravitationnelles : les scientifiques du Lapp sont impliqués dans des collaborations internationales sur des thèmes variés. A sa création, le laboratoire s'est d'abord mobilisé sur les expériences du Cern, distant d’environ 40 kilomètres d’Annecy-le-Vieux. Ils ont travaillé sur NA2 et UA1, participé à la découverte des bosons W et Z0 puis à plusieurs expériences auprès du grand collisionneur LEP qui ont permis de vérifier les prédictions du modèle standard de la physique des particules. Avec l’expérience BaBar, ils ont pris part à la découverte de la violation de symétrie CP entre la matière et l’antimatière. Enfin à travers Atlas, ils ont contribué à la découverte du boson de Higgs en 2012. Aujourd'hui encore, les chercheurs et ingénieurs du Lapp sont toujours à la recherche de nouvelles particules et de déviations par rapport au modèle standard, dans le cadre des expériences Atlas et LHCb.

Les activités du Lapp concernent aussi la physique des astroparticules, avec des expériences qui recherchent la matière sombre telles AMS (mise sur orbite sur la station spatiale internationale en 2011) ou les télescopes Hess et bientôt CTA. Avec Virgo, interféromètre géant installé en Italie, les chercheurs se sont aussi attelés à la confirmation de l’existence des ondes gravitationnelles : une avancée majeure a eu lieu en 2015 avec la première détection de ces ondes. Là encore, les scientifiques du Lapp étaient en première ligne.

Enfin, les équipes du laboratoire travaillent depuis plusieurs décennies à la compréhension des propriétés des neutrinos. Ils ont participé à la conception et à la réalisation de plusieurs expériences : Bugey, Nomad, Chooz, Opera et plus récemment Stereo, SuperNemo et Dune (en préparation).

La réalisation des détecteurs s’appuie sur le savoir-faire et les compétences des services électronique, mécanique et informatique. Elle conduit à des contacts nombreux avec le tissu industriel environnant et les autres laboratoires de l’Université Savoie Mont-Blanc. C’est ainsi qu’en 2007 le projet Must a vu le jour : mésocentre de calcul et de stockage, il est destiné aux laboratoires de l'université afin de satisfaire les besoins des chercheurs dans différentes disciplines. Dans le prolongement de l'activité scientifique du Lapp, Must est également intégré dans la grille européenne, et "Tier2" du LHC et de CTA.

La célébration officielle des 40 ans du Lapp aura lieu le 14 octobre. Au programme : discours, conférences et visite de l’exposition mise en place à l’occasion de la Fête de la science pour illustrer les réalisations du laboratoire.

 


Vue aérienne du Lapp. © Lapp

 

Pour en savoir plus

 

Contact

  • Fête de la science au Lapp


 

Barre d'outils Accueil Imprimer Plan du site Crédits Se rendre à l'institut Boîte à outils